20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 00:00
Une croisade ?

Ils sont les soutiens les plus inattendus des Kurdes dans leur lutte contre le groupe terroriste État islamique. Une bande de motards néerlandais, les "No Surrender", a rejoint les rangs de combattants kurdes du nord de l' Irak. Sur ces images de la télévision kurde, Ron, l'un des ses membres, affiche sans détour sa motivation : "Les Kurdes ont été oppressés pendant si longtemps, alors en plus quand les Yazidis sont tués - et de quelle manière -, vous ne pouvez pas rester assis chez vous sur votre canapé."

Sans entrer dans les détails, l'un d'eux explique qu'il est entrepreneur aux Pays-Bas et qu'il a déjà vécu ce genre d'expérience militaire. Mais à la question de savoir depuis combien de temps et comment ces gros bras ont rejoint la zone de guerre, le motard devient évasif : "Ce n'est pas important de savoir depuis quand je suis ici. Ce qui est sûr, c'est que je resterai jusqu'à ce que Daech soit bouté hors du territoire kurde.

Aux Pays-Bas, l'implication de ces motards dans une zone de guerre a fait réagir les autorités. Pour l'instant, rien de punissable, estime le parquet néerlandais, les combattants kurdes d'Irak n'étant pas considérés comme des terroristes, à la différence des djihadistes de l'État islamique.

En Grande-Bretagne, l'allégeance d'un citoyen au groupe État islamique, un crime de haute trahison ? C'est en tout cas ce qui est en train de se dessiner outre-Manche. Punie par la peine de mort de 1351 à 1998, la sentence maximale pour ce type de condamnation serait toutefois plus clémente aujourd'hui : emprisonnement à perpétuité.

Et, en France ?

Partager cet article

14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 00:09
C'était le 19 juin dernier en ...Espagne

C'était le 19 juin dernier en ...Espagne

Ceux qui me connaissent ne seront sans doute pas trop surpris de me voir afficher en titre de cette page le salut d'un Roi à son peuple. Et, pourtant, je ne suis pas royaliste, au grand désespoir sans doute de mon père ! Mais, diantre, pourquoi a-t-il fallu alors qu'il me "fasse" sous une République ?

Cependant, plus de soixante dix-ans après ce jour, il me vient des idées :

Et, si ...?

Oui, et si nous avions un Roi ?

Ô certes pas l'un de ces prétendants qu'ils soient descendants d'un régicide ou d'un espagnol pour lesquels je n'ai guère de sympathie mais d'un Roi qui, à l'image du premier Capet, serait élu par ses pairs et verrait l'avènement d'une nouvelle dynastie. Un Roi constitutionnel qui ne serait que le garant de l'unité nationale et laisserait gouverner les premiers ministres ! Vous imaginez, un pays sans cacophonie ?

...............

- "Réveilles-toi Quidam, tu ronfles !!!"

Partager cet article

8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 00:00
LA CAGE AVEC ROBIN

Robin, est un enfant qui a eu la malchance de partir avec son frère jumeaux Maxime tous deux âgés alors de 14 ans à peine, en sortie scolaire, organisée par leur collège

Deux jours après le départ pour cette aventure, le 29 mars 2007, dans la commune de Trets (13), alors que Robin venait de gagner la course du jour, il fût frappé sur la tête par un seul et unique coup de foudre, entendu à plus de 20km de là.

Robin est Vivant !

Il a survécut à un tel accident, mais il est dans un coma très profond et brûlé sur tout le trajet de la foudre et dans un état jugé sans espoir par le corps médicale qui harcèle les parents pour le « débrancher »

Contre l’avis de ces médecins, les parents refusent d’achever leur fils et la commence un long combat pour la vie !

Au bout de 8 mois, Robin se réveille Mais le corps médicale, très embêté et probablement vexé par ce rebondissement va tout faire pour empêcher cette évolution.

Depuis ce 29 mars 2007, Robin évolue et progresse chaque jour avec l'aide unique de ses parents qui ne baissent pas les bras.

Son papa, en nouvelle grève de la faim devant le ministère de la Santé depuis un mois, n'a pas plus reçu d'écoute de l'actuelle Ministre de la Santé que de tous ses prédécesseurs !

http://asso.robinrichard.free.fr/index.php

Partager cet article

2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 00:00

Ce serait la faute à Voltaire,

Le nez dans le ruisseau par la faute à Rousseau !

Grand marchandage à Bruxelles entre conservateurs et socialistes : Arias contre Moscovici !

Mais où est l'intérêt de l'Europe et de ses populations là dedans ?

Les politiques continuent de se foutre de nous. Il ne faut pas s'étonner du désintérêt et donc des résultats des élections.

Partager cet article

27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 00:00

Dois-je dire que je retrouve aujourd'hui, dans les évènements récents, la vraie valeur de mots avec lesquels je n'étais plus en phase et ce même si j'ai toujours défendu avec ardeur la nécessité de les chanter parce qu'ils sont l'hymne de mon pays, un hymne que j'ai appris de mes parents qui le chantaient dans la souffrance d'une guerre mais aussi, un hymne que j'ai appris à mes enfants dans l'espoir d'une paix sans fin.

Aujourd'hui, ce qui est en face de nous, nous les peuples de toutes nations, ce ne sont nullement des soldats comme ils le prétendent, nullement ces messagers d'une religion derrière laquelle ils se cachent lâchement, nullement des hommes, ce ne sont que des bêtes, d'immondes bêtes à l'image de celles qui arborèrent jadis la croix gammée. Ces bêtes ne sont pas peut-être pas encore sur notre territoire mais elles en
sont aux portes et égorgent.

Une bête immonde, cela se traque, cela s'élimine sans aucune pitié !

Liberté, liberté chérie !

QUAND DES MOTS REPRENNENT SENS

Le symbole est fort. A la tête d'une escadrille des Emirats Arabes Unis, une femme a participé aux premières frappes aériennes menées par Washington et ses alliés contre les djihadistes du groupe Daech en Syrie.

Selon une rumeur persistante, notamment véhiculée par les peshmergas du Kurdistan irakien, les djihadistes pensent qu'ils n'accéderont pas au paradis s'ils sont tués par une femme.La mise en avant de femmes combattantes fait donc clairement partie d'une stratégie de propagande pour humilier l'Etat islamique. Ils devront se battre contre des femmes, alors qu'ils les considèrent comme inférieures aux hommes

Partager cet article

23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 00:00
Si l'on pensait à eux ?

La maladie d'Alzheimer bouleverse les malades et leur entourage, mais elle n'empêche pas la drôlerie comme en témoigne un livre* publié à l'occasion de la journée mondiale.

Au milieu des difficultés quotidiennes et des incohérences surgit, parfois, "une étincelle reflétant la vivacité d'une intelligence, certes, réduite, mais pas éteinte" : "Alors que la vie se rétrécit, ces patients ont souvent un jugement intact, voire de l'humour, même si Alzheimer et humour semblent deux mots indécents à accoler, sonnant comme un surprenant oxymore. Et pourtant..."

"Je suis une femme heureuse, plus ça empire, moins je m'en rends compte", a par exemple déclaré Manon au Dr Croisile. Giovanna, ancienne anesthésiste, lui a dit : "Pour une anesthésiste, c'est un comble, j'ai des insomnies !" Une autre femme lui a déclaré, non sans tristesse : "J'ai été gâtée par mon mari et maintenant je suis devenue gâteuse." Quand ils parlent des séjours en institution, cela peut donner : "Je ne me suis pas intégré à la résidence, je me suis désintégré."

*Editions Odile Jacob,

Oui, si l'on pensait un peu à eux, ne serait-ce pas plus utile que de nous occuper des politiques ?

Partager cet article

14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 00:00
OU S'ARRETERA LA FOLIE ?

Les 150 premières vaches laitières du projet controversé de ferme dite des 1.000 vaches à Drucat, près d’Abbeville (Somme), sont arrivées dans la nuit et la première traite a déjà eu lieu ce samedi matin !

«L’installation des vaches, comme la première traite qui a eu lieu à 7 heures, se sont déroulées dans le respect du bien-être animal, l’un des principes fondateurs de ce projet», a déclaré le directeur de l’exploitation.

Tu parles !

Encore une énorme konnerie que ce truc.

Dans quelle société vivons-nous ?

Pauvre France !

Partager cet article

7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 13:50
7 septembre 2014...4 h du matin

7 septembre 2014...4 h du matin

C'est le grand jour.

Après dix-sept ans de construction, l'Hermione appareille pour deux mois d'essais. Certes nous ne sommes plus en 1779 et le Marquis de La Fayette ne sera pas à bord pour partir contribuer à l'indépendance des colonies britanniques d'outre-Atlantique mais c'est bien la même frégate qui, sortie cette nuit de son bassin, va descendre la Charente en vue de ses premiers essais en mer avant de s'élancer dans quelques temps pour aller, de nouveau, conquérir l'Amérique où elle sera reçue comme un Chef d'Etat.

Sachez que, si elle porte en écusson les Lys de France de la Royauté cette "Hermione", réplique fidèle de son ancêtre n'en arborera pas moins le pavillon tricolore.

"L'Hermione", une histoire de près de 20 ans que beaucoup ont suivi avec passion. Rendons hommage à celles et ceux qui ont rendu possible cette formidable aventure retracée dans cette vidéo en quelques minutes :

Et, en cette année où nous célébrons le 70ème anniversaire du débarquement des alliés en Normandie, n'oublions pas ces français qui débarquèrent il y a 235 ans pour participer à une autre libération.

Partager cet article

2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 00:00
C'était un 1er septembre !

Il y a 45 ans, rappel des faits :

Gabrielle avait 32 ans et vivait une intense histoire d’amour avec un de ses élèves d’une classe de seconde C, Christian 17 ans.

Les parents du jeune homme ayant porté plainte, Christian fugue en Allemagne tandis que Gabrielle est emprisonnée aux Baumettes pendant plusieurs semaines. En juillet 1969, elle est condamnée à douze mois de prison avec sursis. Mais, sous la pression de l’université, le parquet fait appel a minima et réclame treize mois non amnistiables.

Les parents de Christian le font interner. Gabrielle se suicide au gaz le 1er septembre.

L’affaire a été un tel choc que le président Pompidou, lors de sa première conférence de presse, répond à un confrère, après un long ­silence recueilli, en citant Paul Eluard : « Moi, mon remords ce fut/La victime raisonnable/Au regard d’enfant perdue/Celle qui ressemble aux morts/Qui sont morts pour être aimés. »

La France entière découvre l’émotion de l’ancien professeur Pompidou.

Christian attendra d’avoir 21 ans pour donner une interview : il avait désormais l’âge de la majorité qui en faisait un adulte libre de ses choix. Puis il fera sa vie dans l’ombre. Une ombre habitée par le souvenir de cette femme morte de l’avoir aimé.

André Cayatte racontera cette histoire dans le film "Mourir d'aimer" avec une Annie Girardot extraordinaire dans le rôle de la jeune femme.

Annie Girardot s'est éteinte en 2011.

Gabrielle et Annie reposent toutes deux au cimetière du Père Lachaise.

Partager cet article

31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 00:00
C'EST LA RENTREEC'EST LA RENTREE

" Mon fils fait du judo le mercredi après-midi " s'interroge une mère de famille.

"Avec quels moyens la mettre en oeuvre ?" demande un maire.

Que pensez de cette réforme ? Un bilan peut-il être tiré de résultats de l'année scolaire 2013-2014 ?

C'EST LA RENTREE

Partager cet article

Présentation

  • : Le blog des Ami(e)s du Quidam
  • : Un blog où l'amitié règne sur tous les sujets
  • Contact

Recherche

Pages

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog