23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 00:49
LA GROSSE BÊTE

Faire revivre le mammouth laineux : c'est probablement le plus spectaculaire des projets en cours, et probablement aussi celui qui amènera le plus de controverses. Deux équipes y travaillent actuellement.

La première, emmenée par le Japonais Akira Iritani, a annoncé en 2011 qu'elle pourrait cloner un mamouth "dans les quatre ou cinq ans" (ce qui nous porterait en 2015-2016).

La seconde équipe, davantage sous les feux de l'actualité cette année, est dirigée par le généticien Sud-Coréen Insung Hwang, a pu récemment accéder à du matériel génétique utilisable dans des restes de mammouth congelés en Sibérie. L'équipe projetterait une fécondation (via une éléphante d'Asie).

Le clonage du mammouth laineux fait également l'objet de documentaires qui sont en cours de diffusion dans différents pays

On s'en fout, nous, en France, on n'arrive pas à le dégraisser.

Partager cet article

17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 00:00
A LA VOTRE, LES AMIS

Parmi la foule qui se pressait hier à Beaune pour la traditionnelle et séculaire vente de charité des Hospices, "Billy", un chef d'entreprise chinois de 31 ans, grand amateur de Bourgogne, prévoyait d'acheter "neuf" pièces dimanche pour environ "15.000 euros" chaque fût de 228 litres, contre "quatre" pièces en 2013.

L'une de ses motivations cette année? Sa fille.

"Il y a une tradition en Chine: on prépare un fût de vin pour le futur mariage de son enfant", explique-t-il ajoutant : "Pour comprendre les vins de Bordeaux, il faut un ou deux ans, alors que les Bourgogne, qui sont plus difficiles à comprendre, il faut toute une vie."

Ceci étant, acheter de quoi faire 2736 bouteilles pour 50 € chaque...

Partager cet article

12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 00:00
Ils combattent au nom ....du diable, pas au nom d'Allah.

Ils combattent au nom ....du diable, pas au nom d'Allah.

Une explosion, provoquée par un kamikaze, s'est produite lundi dans établissement scolaire de Potiskum, la capitale économique de l'Etat de Yobé, au nord-est du Nigeria. «Les écoliers s'étaient rassemblés pour la réunion du matin lorsque quelque chose a explosé au milieu d'eux avec un bruit tonitruant, à exactement 07H50», a déclaré un enseignant. «L'explosion a touché beaucoup d'écoliers mais je ne peux pas dire combien, car nous sommes en train d'évacuer les victimes à l'hôpital qui se trouve à peine à 100 mètres», a-t-il ajouté, en pleurs. Une source médicale au centre hospitalier de Potiskum, où les victimes ont été amenées, a indiqué que des dizaines d'adolescents avaient été admis.«Il y a 47 morts et 79 blessés», a annoncé dans un dernier bilan le porte-parole de la police nigériane.

Boko Haram qui a revendiqué l'attentat est un mouvement insurrectionnel islamiste qui compte aujourd'hui près de 8000 soldats et qui sévit depuis 2006 au Nigéria. Le combat majeur du mouvement est l'éducation. D'où le slogan «Boko Haram». Boko vient de «book», symbole de l'éducation occidentale importée par les Britanniques pendant la colonisation, qui pervertit les esprits selon les djihadistes. «Haram», contraire de Hallal, désigne ce qui est impur et relève du péché.

Il est évident que les méthodes "éducatives" de Boko Aram sont celles de personnes civilisées.

Il est évident que tuer des enfants ou violer des femmes sont des preuves manifestes de bravoure.

Face à de tels sauvages, le monde occidental doit-il faire une guerre "propre" ou viser par tous les moyens à l'élimination de ces individus ?

Pour ma part, la réponse est sans ambiguïté !

Partager cet article

9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 00:00
ich bin ein berliner. Les barbelés de 1963 ont laissé place à ce mémorialich bin ein berliner. Les barbelés de 1963 ont laissé place à ce mémorial

ich bin ein berliner. Les barbelés de 1963 ont laissé place à ce mémorial

Vingt-cinq ans se sont écoulés depuis le 9 novembre 1989, quand s'est effondré le "mur de la Honte" qui coupait Berlin en deux depuis 1961. Depuis, la ville, redevenue capitale d'une Allemagne réunifiée, a bien changé là où s'élevait autrefois la barrière séparant Berlin-Est de Berlin-Ouest.

Mais d'autres murs existent, des murs réels comme à Jérusalem ou en Corée, des murs virtuels comme ceux de la ségrégation, des murs de violence comme ceux qu'imposent Al Qaida ou le Daesh.

Ces murs sont tout aussi intolérables et honteux.

Puisse ce 9 novembre 1989 trouver des successeurs pour que, partout, les hommes puissent vivre libres.

Partager cet article

7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 00:00
PANNEAUX NOUVEAUX

Après avoir multiplié les dos d'ânes, les panneaux classiques, renforcé la présence policière, la mairie de Saint-Cergues (Haute-Savoie) a choisi d'expérimenter la carte de la fantaisie pour faire ralentir les automobilistes. À présent, les routes communales sont jalonnées de panneaux de signalisation au ton décalé. On trouve des personnages de bande-dessinée et des slogans accrocheurs du type «Ralentissez vous allez fâcher mémé», «À 100 mètres, des poulets» ou encore «Accélerez, elle vous attend au bout de la route»...ce dernier pour désigner la faucheuse sur une pancarte non loin d'un cimetière.

La réaction des habitants est très encourageante, beaucoup se montrent conquis, explique le maire: «un peu d'humour ça ne fait pas de mal et si ça peut réveiller les gens, ce sera parfait», témoigne une habitante. «On a posé les panneaux le 1er septembre et quelques heures après la pose, les gens s'arrêtaient, se prenaient en photo (...) Ça a tout de suite fait un buzz assez important, on ne s'y attendait pas»

Partager cet article

2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 00:00
ELLES, ...AUSSI !

Envoyées dans les pays occupés par l’Allemagne nazie, des femmes jeunes, endoctrinées et ambitieuses, se sont transformées en meurtrières. Cette enquête fait voler en éclats bien des idées reçues.

Non, les femmes allemandes n’ont pas été les témoins passifs de meurtres de masse accomplis par les Einsatzgruppen, leurs maris, leurs fiancés, leurs amants ou leurs supérieurs. Elles leur ont prêté main forte. De 1941 à 1945, près d’un demi-million d’entre elles – secrétaires, infirmières, maîtresses d’école, dactylos, assistantes, auxiliaires – se sont portées volontaires pour rejoindre les rangs des persécuteurs, des assassins, des bourreaux. Établissant des listes de Juifs à éliminer, apportant à boire et à manger aux soldats pendant les exécutions de masse, les encourageant, ou les réconfortant, voire en tirant elles aussi sur les Juifs affectés aux travaux forcés.

Plongée dans les archives, journaux intimes, correspondances pendant la guerre et compte-rendus d’audience de procès tenus après-guerre, Wendy Lower nous brosse un tableau saisissant de ces femmes qu’elle qualifie de véritables furies tant elles ont donné libre cours à leur haine, avec violence, en brutalisant des êtres humains qu’elles pouvaient dominer, malmener, voire tuer.

Je viens de lire ce livre "Les furies de Hitler" !

Il y a un quart de siècle, visitant Auschwitz, je ne me rappelais pas que l'on avait insisté sur le rôle de ces femmes. L'autre jour en regardant la Liste de Schindler, alors que j'avais commencé la lecture de ce livre, j'ai découvert le rôle de ces épouvantables groupies.

Partager cet article

29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 00:00
PANDEMIE OU ...?

Ils se font massacrer à la sortie des églises au Nigeria, sont sommés de se convertir à l'islam ou condamnés à la fuite en Irak, interdits de culte en Arabie saoudite, réduits à pratiquer une religion des catacombes en Corée du Nord et dans nombre d'autres pays.

La forme, l'intensité et les prétextes invoqués pour justifier ces persécutions peuvent varier considérablement d'un pays à l'autre, mais les faits sont là : pas un seul continent n'échappe à la "christianophobie".

J'entends déjà quelques voix me rétorquer que le christianisme a eu, lui aussi, à répondre de massacres. C'est vrai mais cela est-il une excuse ?

L'obscurantisme d'hier justifie-t-il celui d'aujourd'hui ?

Ne pourrait-on pas imaginer un monde ouvert où vivre ensemble ?

Partager cet article

26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 00:00
LE JOUR DE LA SAUVAGEONNE

"J'entends ta voix dans tous les bruits du monde."

Ne fais-tu pas tienne, cher Jean François, ces quelques mots d'Eluard ?

Et puisqu'en ce jour c'est l'anniversaire de Nathalie, laisses-nous lui dire l'affection de la Cage et lui souhaiter le meilleur auprès de toi.

LE JOUR DE LA SAUVAGEONNE

Partager cet article

20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 00:00
Une croisade ?

Ils sont les soutiens les plus inattendus des Kurdes dans leur lutte contre le groupe terroriste État islamique. Une bande de motards néerlandais, les "No Surrender", a rejoint les rangs de combattants kurdes du nord de l' Irak. Sur ces images de la télévision kurde, Ron, l'un des ses membres, affiche sans détour sa motivation : "Les Kurdes ont été oppressés pendant si longtemps, alors en plus quand les Yazidis sont tués - et de quelle manière -, vous ne pouvez pas rester assis chez vous sur votre canapé."

Sans entrer dans les détails, l'un d'eux explique qu'il est entrepreneur aux Pays-Bas et qu'il a déjà vécu ce genre d'expérience militaire. Mais à la question de savoir depuis combien de temps et comment ces gros bras ont rejoint la zone de guerre, le motard devient évasif : "Ce n'est pas important de savoir depuis quand je suis ici. Ce qui est sûr, c'est que je resterai jusqu'à ce que Daech soit bouté hors du territoire kurde.

Aux Pays-Bas, l'implication de ces motards dans une zone de guerre a fait réagir les autorités. Pour l'instant, rien de punissable, estime le parquet néerlandais, les combattants kurdes d'Irak n'étant pas considérés comme des terroristes, à la différence des djihadistes de l'État islamique.

En Grande-Bretagne, l'allégeance d'un citoyen au groupe État islamique, un crime de haute trahison ? C'est en tout cas ce qui est en train de se dessiner outre-Manche. Punie par la peine de mort de 1351 à 1998, la sentence maximale pour ce type de condamnation serait toutefois plus clémente aujourd'hui : emprisonnement à perpétuité.

Et, en France ?

J'aime beaucoup, pas vous ? .... tiré de Libé

J'aime beaucoup, pas vous ? .... tiré de Libé

Partager cet article

14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 00:09
C'était le 19 juin dernier en ...Espagne

C'était le 19 juin dernier en ...Espagne

Ceux qui me connaissent ne seront sans doute pas trop surpris de me voir afficher en titre de cette page le salut d'un Roi à son peuple. Et, pourtant, je ne suis pas royaliste, au grand désespoir sans doute de mon père ! Mais, diantre, pourquoi a-t-il fallu alors qu'il me "fasse" sous une République ?

Cependant, plus de soixante dix-ans après ce jour, il me vient des idées :

Et, si ...?

Oui, et si nous avions un Roi ?

Ô certes pas l'un de ces prétendants qu'ils soient descendants d'un régicide ou d'un espagnol pour lesquels je n'ai guère de sympathie mais d'un Roi qui, à l'image du premier Capet, serait élu par ses pairs et verrait l'avènement d'une nouvelle dynastie. Un Roi constitutionnel qui ne serait que le garant de l'unité nationale et laisserait gouverner les premiers ministres ! Vous imaginez, un pays sans cacophonie ?

...............

- "Réveilles-toi Quidam, tu ronfles !!!"

Partager cet article

Présentation

  • : Le blog des Ami(e)s du Quidam
  • : Un blog où l'amitié règne sur tous les sujets
  • Contact

Recherche

Pages

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog